Okunoshima, l’île aux lapins mais pas que
Se faire harceler par des centaines de lapinsle trajet en train local, qui longe le bord de merles points de vues sur les autres îles aux allentours
rien pour se restaurer ou pour faire une pause café si vous avez oubliez d'acheter de la nourriture pour les lapins avant d'arriver sur l’île il sera trop tard
4.0Note finale
Avis des lecteurs 2 Avis

Si vous êtes en manque de boule de poil, la direction du jour risque de vous plaire ! Oui aujourd’hui on part entre Fukuyama et Hiroshima sur une petite île qui abrite des centaines (voir plus) de lapins qui vivent là bas en liberté et en toute quiétude.

Le trajet en partant de Fukuyama est déjà une belle petite balade, le train local circulant le long de la mer offre une vue magnifique. On peut bien entendu arriver par Hiroshima, je vous invite en bas de l’article pour voir les infos pratiques et comment s’y rendre.

A vrai dire je ne suis pas un fana de lapin (même dans l’assiette), mais vu que je squattais Fukuyama quelques jours, je me suis dit que ça pouvait être une demi journée un peu atypique… et puis n’ayant pas fait d’île aux chats et ne connaissant pas l’île où on peut trouver des milliers de shiba inu, il fallait que je compense.

Et si contrairement à moi, vous devenez gaga face à des lapins, vous allez être servit ! Car effectivement il y en a partout, et ils ne sont clairement pas farouches… encore moins si vous arrivez avec quelque chose à grignoter ! Car oui première chose à savoir, si vous voulez faire plaisir à ces gros morfales, vous pouvez acheter de quoi les nourrir à l’embarcadère de départ. Par contre une fois sur place, ça ne sera plus possible Donc si vous voulez vous faire pleins de nouveaux amis pensez à acheter des provisions avant de prendre le bateau.

Arrivé sur l’île vous allez surement rester de longues minutes, impressionné par tout ces lapins qui pullulent. Bien sûr profitez un peu, mais je vous conseille de vous balader et prendre les petits sentiers qu’offre l’île et ça pour plusieurs raisons

Premièrement l’île vaut le coup d’œil, j’ai eu la chance de m’y balader par un beau gros soleil (la veille j’étais sous la flotte à Hiroshima !). Je me suis arrêté un nombre de fois incalculable pendant ma balade, pour profiter des paysages magnifiques, avec les différents points de vue sur toutes les petites îles aux alentours. Le long du trajet on croise des petites plages, un jolie phare et bien entendu des lapins. Oui on ment pas sur la marchandise au Japon, on vous vends une île aux lapins vous serez servi.

Ensuite on vient aussi sur l’île pour son histoire, car c’était un ancien complexe militaire pendant la seconde guerre mondiale. On y faisait divers expériences et préparait des armes chimiques, ce qui explique les lapins… et bien oui à la fin de la guerre, le complexe militaire fut abandonné et les lapins, nos amis les cobayes, se retrouvèrent sur une île sans prédateur. Et les lapins quand ils ont rien à foutre et bien ils…. enfin vous voyez !

On trouve aussi sur place un hôtel avec un ‘mini’ complexe de loisir. Avec terrains de tennis et autres espaces détentes… mais honnêtement même si j’ai des vues des gens y loger, ça ne faisait pas envie du tout. Le complexe hôtelier faisait très daté, et autant l’idée est bonne, autant rafraîchir un peu le lieu ne ferait pas de mal. Car oui j’ai parlé de terrain tennis, mais aucune balle de tennis est capable de rebondir là dessus vue l’état du terrain !

D’un point de vue « horde de touristes », il n’y avait pas trop d’étranger le jour où j’y étais, mais il y avait tout de même un peu de monde. Cependant si vous vous éloignez vite dans les petits chemins vous pouvez vous retrouver assez facilement tout seul, enfin presque…. les lapins seront toujours à l’affût d’un possible garde manger.

En parlant de lapin, tous ne sont pas choupinou mignons, je me suis fait courser par un lapin qui a essayé de me faire tomber plusieurs fois en me fonçant dessus… était ce mon coté gajin qui ne lui revenait pas, où parce que je n’avais pas de bouffe sur moi ? Oui le japon est un pays dangereux !

Au final on y va, on y va pas ? Si vous êtes gaga des animaux c’est un must à faire vous allez être aux anges. Sinon et bien ça vaut le coup aussi, la petite balade est plus que sympathique par beau temps. Comptez une bonne demi journée sur place. Et comme souvent au Japon préférez partir tôt le matin, le dernier ferry pour partir de l’île est entre 16 et 17h.

Pensez aussi à prendre de quoi boire et grignoter, il n’y a pas grand chose (voir rien du tout) pour se restaurer sur l’ile, et vous ne pouvez pas, bien entendu, chasser des lapins si vous avez un petit creu.

Un autre conseil si vous ne finisssez pas trop tard et que vous venez de Fukuyama, pensez à faire un arrêt à Onomichi (pas la station de shinkansen mais celle pour le train local) et dirigez vous vers son complexe U2 et ses fameuses pains aux pistaches mais ça c’est une autre histoire dont je vais bientôt vous parler sur le blog.

Quelques photos

Pour s’y rendre :

  • De Hiroshima, vous avez plusieurs option suivant si vous avez un jr pass ou si vous voulez coupler votre journée avec une autre visite. Le plus rapide consiste à prendre un shinkansen jusqu’à Mihara (20 minutes), puis ensuite il faut prendre un train local jusqu’à la gare de Tadanoumi. Comptez environ 50 minutes de trajet. Mais je vous conseille d’utiliser hyperdia.de pour voir au niveau des horaires si un train local ne serez pas plus avantageux
  • De Fukuyama, il faut compter 1h et vous pouvez soit prendre un shinkansen jusqu’à Mihara puis Tadanoumi, soit prendre un train local jusqu’à Itozaki puis prendre un autre train local jusqu’à Tadanoumi. En durée c’est kifkif
  • Arrivée à Tadanoumi suivez les indications pour vous rendre à l’embarcadère (c’est juste à coté, c’est très simple) pour prendre un bateau, il faut compter 15 minutes ensuite de trajet pour arriver sur l’ile

Prix d’entrée et horaires :

  • Pour le ferry comptez 600 yens environ pour l’aller-retour pour un adulte (il existe un tarif réduit pour les enfants)
  • Niveau horaire les premiers bateaux à partir vers l’ile sont à 8h30, et il y en a un par heure. Pour revenir de l’île le dernier bateau est à 16h13 (parfois 17h13 suivant les saisons) donc attention à ne pas le louper.

toutes les infos sont sur le site officiel : http://rabbit-island.info/en/

Resize the map
6 Result(s)
Default
  • Date (Newest first)
  • Date (Oldest first)
  • Title A to Z
  • Title Z to A
Refine Search
Catégories
Mot clef
Loading

Si vous êtes en manque de boule de poil, la direction du jour risque de vous plaire ! Oui aujourd'hui on part entre Fukuyama et Hiroshima sur une petite île qui abrite des centaines (voir plus) de lapins qui vivent là bas en liberté et en toute quiétude. Le trajet en partant de Fukuyama est déjà une belle petite balade, le train local circulant le long de la mer offre une vue magnifique. On peut bien entendu arriver par Hiroshima, je vous invite en bas de l'article pour voir les infos pratiques et comment s'y rendre. A vrai dire je ne suis pas un fana de lapin (même dans l'assiette), mais vu que je squattais Fukuyama quelques jours, je me suis dit que ça pou

Pour ceux qui me connaissent, ils le savent, je ne suis pas très musée. Je préfère habituellement me perdre des heures dans des petites ruelles et faire des photos, plutôt que de piétiner dans un musée. Et pourtant aujourd'hui je vais vous amener dans un musée que j'ai adoré au Japon : Le Meiji Mura Museum ! Mais vous vous doutez bien qu'il y a une subtilité, car oui c'est un musée, mais c'est un musée particulier à ciel ouvert, où les bâtiments sont les œuvres d'arts qui sont exposés. Ce musée est au nord de Nagoya (vous trouverez en bas d'article les infos pour vous y rendre), et c'est vraiment un must à faire si vous restez quelques jours dans la région.

Fukuyama n'est pas forcément le lieux le plus touristique du Japon, cependant la ville à l'avantage d'être sur la ligne shinkansen qui va d'Osaka>Hiroshima>Fukuoka. Pour ma part j'avais choisi la ville pour en faire ma base arrière pendant une bonne semaine et visiter facilement Onomichi, Tomo no Ura, Hiroshima, Okunoshima etc. Et pour ça la ville est vraiment pratique ! Mais si vous souhaitez faire un arret sur votre trajet il y a deux bons spots à connaitre : un le château qui est juste en face de la gare (et qui la surplombe) vraiment pratique pour faire une visite express ! ce café dont je vais vous parler. Comme je vous le disais je suis resté une sema

Après un premier article sur mon expérience du Tokyo Safari, j'ai eu un peu de mal à savoir comment vous présenter mon voyage sur le blog. Faire un jour par jour, ville par ville ? Les articles risquaient d’être un peu longuets à lire et à faire. J'ai donc opté pour une autre solution :  présenter dans le désordre des endroits précis que j'ai visité. Je vous ferais tout de même,  un petit récap jour par jour de mon parcours, car ça peut toujours aider certains à se faire une idée du temps à passer dans tel ou tel endroit. Et je ferais des fiches par ville aussi qui les présenteront chacune plus p

J'avais pas mal préparé mon voyage avant de partir, je suis le genre de type qui aime bien planifier les choses, sans pour autant les suivre après ensuite... mais en ayant préparé un minimum ça permet de ne pas passer à coté de chose sympa à faire. Et dans la liste des choses que j'avais envie de faire au japon il y avait le match de Baseball. [divider]Le Baseball du dimanche[/divider] Dès le début j'ai été gâté, car lors de ma première journée, en me dirigeant vers la Tokyo Sky Tree, je suis tombé par hasard sur des gens qui étaient en train de se faire une petite partie juste à coté du fleuve

Après avoir fait plusieurs safaris j'ai fait une petite vidéo pour vous donner mon avis, vous pouvez retrouver l'article originelle après celle-ci https://youtu.be/_6bcMrcObjk [divider]Article originel [/divider] Aujourd'hui je vous fais un petit retour d'expérience sur un must à faire au Japon si vous partez quelques jour en voyage, il s'agit des Japon Safari. Lors de mon premier voyage en 2015 j'ai tenté l'aventure avec une journée de Tokyo Safari, et deux jours de Hiroshima Safari et ce fut de très bons souvenirs de voyage. Et ça m'a conduit à recommencer lors de mon deuxième voyage en 2017, avec cette fois-ci deux jours de Kyoto Safari, un jour d'Osaka Safari et une journée à nouveau d'H