Cafe bibliotic hello, le triptyque gagnant
Tout est délicieux, que ça soit le café où les pâtisseries le lieux est vraiment agréable pour se poser, travailler ou bien papoter avec des amis
Un peu trop connu, et donc un peu trop touristique
5.0Note finale
Avis des lecteurs 1 Avis

Aujourd’hui je vous amène dans un endroit où j’aime bien flâner chaque semaine, un café un peu trop touristique mais bon on est à Kyoto…

Cependant je parlais de triptyque gagnant car le lieu est magnifique, le café est vraiment très bon, et les pâtisseries sont une tuerie. Que demande le peuple !

Le café est très légèrement excentrée du centre de Kyoto, mais il est accessible en à peine 10 minutes à pied dans de très charmantes ruelles qu’il serait dommage d’éviter.

Le lieux est vraiment beau, c’est une grande maison avec une grande hauteur sous plafond. Il y a même une mezzanine qui accueille quelques places supplémentaires. Les espaces sont bien travaillés on retrouve des tables pour deux, des grands canapés confortables et deux grosses tablées quand on est en groupe où en solo.

On retrouve une bibliothèque géante qui va jusqu’au plafond, avec des livres accessibles qu’on peut feuilleter et qui rajoute une touche sublime à la décoration. Le lieux est aussi très fleuri, on peut déjà s’en apercevoir avant de pousser la porte du café.

A la carte vous retrouverez une bonne variété de différents cafés, que vous pourrez accompagner de lassi, smoothie ou autres tartes. je vous conseille d’ailleurs de goutter leur tartes avec les fruits de saisons qui sont délicieuses. On a souvent une idée reçu comme quoi le japon n’offre pas beaucoup de gâteaux sucrés… je peux vous dire qu’ici je me régale moi qui sous gourmand !

Pour rester dans le coté gustatif, vous pouvez aussi faire un vrai repas sur place ! Le café est ouvert jusqu’à minuit, vous retrouverez des salades, ou des genres de toasts et autres croques madames, voir même du boeuf wagyu que vous pourrez accompagner de bières ou avec du vin.

Le petit plus Café Bibliotic Hello c’est aussi une boulangerie attenante ou vous pouvez acheter du pain, et autres viennoiseries voir même des kouign amann… et oui ! Les produits de la boulangerie ne sont pas sur la carte mais vous pouvez très bien aller vous servir là bas et les manger sur places pour accompagner votre café.

Comme je vous le disais au début le lieu est assez connu et pas mal de touristes passe dans le coin, mais il est autant apprécié par les locaux car il n’est pas rare que je me retrouve le seul gaijin sur place.

Le café est parfois bondé, il vaut mieux éviter les heures de pointes mais on peut se retrouver au calme aussi pendant les heures creuses et c’est là que c’est le plus agréable.

Et si vous ne parlez pas japonais ce n’est pas grave, la carte est en anglais et les serveurs pourront vous comprendre (mais ne vous attendez pas à des conversations de folie non plus), les serveurs sont assez discrets, à la japonaise. J’avoue que ce n’est pas le service le plus chaleureux que j’ai pu expérimenté ici mais ils font leur boulot efficacement.

On peut aussi acheter du café sur place sous leur propre marque et je dois dire qu’il est assez bon c’est un de mes préféré sur Kyoto pour ça.

Au final c’est vraiment l’un des meilleurs cafés de Kyoto que ça soit au niveau des produits que pour son ambiance. Juste parfois le coté un peu trop touristique gâche un peu l’effet.

Et une dernière chose, le propriétaire du café fait aussi des photos et a une galerie instagram assez sympa à suivre ça se passe par ici.

Pour s’y rendre :

  • Du centre il faut compter 10 minutes environ à pied, l’établissement se trouve dans le centre de Kyoto mais un peu excentré tout de même du centre-ville, il est dans un coin résidentielle où on trouve de très bons restaurants et autres petites boutiques.
  • en métro vous pouvez sortir soit à Marutamachi ou bien à Karasuma Oike il faut compter ensuite 5 bonnes minutes de marche pour s’y rendre.

Prix d’entrée et horaires :

  • Habituellement le café ouvre assez tard vers 11H et ferme tardivement vers minuit (mais attention il y a parfois des horaires d’été and co)
  • Pour le prix un dirp coffee vous coûtera 500 yens, et les paperasseries peuvent vite monter, habituellement je m’en sors pour 1800 yens pour deux cafés et une pâtisserie mais bien entendu les prix varies suivant ce que vous prendrez

 

Resize the map
6 Result(s)
Default
  • Date (Newest first)
  • Date (Oldest first)
  • Title A to Z
  • Title Z to A
Refine Search
Catégorie
Mot clef
Loading

Si vous dites le mot Sarasa à quelqu'un au japon et que vous le voyez enchaîner directement la conversation, c'est qu'il a vécu à Kyoto ! Car oui tous les gens qui ont vécu ici connaissent forcément ce restaurant, enfin il faut plutôt dire ces restaurants. Car il y en a plusieurs dans la ville, chacun avec ses caractéristiques propres. A chaque fois que j'ai rencontré quelqu’un qui a vécu à Kyoto il connaissait Sarasa c'est toujours amusant d'avoir un point de repère comme ça. Mais faisons un petit tour des différents Sarasa de la ville :

Aujourd'hui je vous amène dans un endroit où j'aime bien flâner chaque semaine, un café un peu trop touristique mais bon on est à Kyoto... Cependant je parlais de triptyque gagnant car le lieu est magnifique, le café est vraiment très bon, et les pâtisseries sont une tuerie. Que demande le peuple ! Le café est très légèrement excentrée du centre de Kyoto, mais il est accessible en à peine 10 minutes à pied dans de très charmantes ruelles qu'il serait dommage d'éviter. Le lieux est vraiment beau, c'est une grande maison avec une grande hauteur sous plafond. Il y a même une mezzanine qui accueille quelques places supplémentaires. Les espaces sont bien travaillés

A Kyoto pendant mes vacances je n'ai pas trop eu l'occasion de tester les coffee shop (mais je compte bien me rattraper l'année prochaine). J'avais repéré celui-ci sur le net et j'étais allé directement là bas en arrivant de Nagoya (pour un simple day trip sur Kyoto) et ce fût hélas une expérience mitigée. Pourquoi mitigé, pas forcément à cause des tenanciers, ou du café en lui même, mais plus par son aspect "spot à touristes". C'est un petit café qui n'est pas forcément tout proche des gros spots, mais il doit être dans certains guide car il n'y avait que des américains... et pas du touristes " à la cool" Que des gens pressés (je ne comprendrais jamais le c

Si vous en avez marre des temples, et que vous avez envie d'un peu d'exotisme sur Kyoto, je vous propose d'aller à Arashiyama (à une dizaine de minutes de Kyoto en train) pour rencontrer des dizaines de singes en liberté ! Pour ça il faut traverser le fameux pont togetsu-kyo pour vous rendre sur l'autre rive en direction du "Monkey Park" Iwatayama. Alors attention ça grimpe un peu, rien de bien compliqué, il suffit de suivre une route balisée pour arriver dans les hauteurs de la montagne et croiser les premiers singes en libertés. Tout en haut du chemin se trouve une petite cabane où vous pourrez nourrir les signes à travers un grillage, car oui il vaut mieu

Aujourd'hui on va prendre la direction de la banlieue proche de Kyoto et plus particulièrement Arashiyama connu pour sa fameuse forêt de bambou. Et plus particulièrement au Nord de la ville où se trouve un des temples que j'ai préféré au Japon le Otagi Nenbutsu-ji. Sa particularité, à l'intérieur il y a plus de 1200 statues en pières, jusque là rien d'extraordinaire me direz-vous, sauf qu'elles sont toutes super originales. Elles sont pour la plus part humoristiques, comme un joueur de tennis avec sa raquette sur le visage, un autre avec un appareil photo. Le temple n'est pas très grand mais on peut rester des heures à contempler chaque statue et regarder en détail de chacune. J'ai visité ce

Pendant mes voyages j'ai fait beaucoup de coffee shop, j'ai une vraie passion pour les coffee shop. J'adore me poser pour prendre mon temps de savourer un bon cappuccino accompagnée d'une petite douceur. J'ai du tester plus de 50 coffee shop au Japon, mais à Kyoto je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de le faire (je vais pouvoir me rattraper une fois sur place !) Mais dans ma liste j'avais noté Weekenders coffee, qui avait avant un café au Nord de Kyoto mais qui a fermé depuis. Je suis donc allé dans leur autre local où il faut un peu persévérer pour le trouver. Car oui le local est perdu au fond d'un parking, et quand je me suis baladé dans l