Et oui, vous l’aurez compris avec ce titre, un au revoir se prépare, non pas de ce blog qui va justement reprendre des couleurs en 2019. Car oui je l’avoue, il était un peu délaissé à cause de l’école et de mon emploi du temps qui ne me laissait pas beaucoup de temps libre.

Non la raison de ce titre c’est que je dois quitter le Japon, j’ai pris une décision en début d’année, celle d’arrêter l’école, ce que j’ai fait il y a 2 semaines. Je n’ai donc plus de Visa et je dois quitter les terres d’ici la fin février.

Ce fut une décision très difficile pour moi, car vous le savez, j’ai un amour sans fin pour ce pays. Mais je ne me plaisais vraiment pas à l’école, je n’étais pas à ma place. De plus j’avais l’impression qu’à la fin des deux ans je n’aurai pas eu un assez bon niveau pour avoir un bon boulot. Et même si j’adore le Japon, mon but est de bien vivre au japon, et pas seulement « survivre » au Japon et être heureux d’être là peut importe les conditions.

Pour certains la fin en soit et de vivre au Japon, peut importe les conditions, et je peux le comprendre, surtout pour les plus jeunes. Mais avec on vieil age avancé j’ai envie de bien vivre et de profiter pleinement de ce que peux offrir le Japon.

J’ai donc beaucoup réfléchi pendant de longues semaines, que dis-je, des mois, pour savoir quoi faire. J’ai encore le budget pour ne pas travailler pendant un an et après réflexion je me suis dit que je devais axer mon projet sur une nouvelle voie pour pouvoir vivre au Japon.

J’ai donc fait le choix de quitter l’école pour m’auto-former dans deux domaines :

  • l’anglais
  • la programmation internet

Pourquoi l’anglais ? Car je ne parle pas très bien. Je peux certes tenir des conversations pendant des heures, mais je manque de vocabulaire et je fais beaucoup de fautes de grammaire, même de très basique. Alors Même si beaucoup d’anglophone m’ont dit gentiment que je pourrais déjà travailler en anglais, je pense que mon niveau n’est pas suffisant et je veux donc m’améliorer dans ce domaine.

C’est pour ça qu’après un petit passage d’une semaine à Paris pour revoir les amis, je vais partir en direction de l’Ecosse ! Un de mes meilleurs amis habite là bas, et j’avais trouvé la ville d’Édimbourg charmante. Je prends donc cette option pour améliorer mon anglais par moi même en vivant quelques mois dans le pays (entre 7 mois et 11 mois). // attention offre limitée sous couvert de Brexit qui me foutrait dehors rapidement ^^ //

De plus, sur place, je vais donc me former à la programmation. Il y a bien longtemps moi aussi je codais un petit peu, mais j’avais vite opté pour la voie chef de projet ! Alors pourquoi retourner au développement me direz-vous ?

Et bien tout simplement car il y a beaucoup d’opportunité d’emploi dans ce domaine, et en plus bien bien payé. Et qu’au japon par exemple on recrute même si vous ne parlez pas japonais, par cotre il faut avoir un petit niveau d’anglais (logique).

Et quand bien même je n’arriverai pas à trouver de travail au Japon avec ces deux nouveaux talents, je pourrais toujours tenter le freelance. Le freelance qui permet de travailler à distance ou de gagner assez pour se faire de long mois de vacances chaque année. Je pourrais très bien vivre 3 à 6 mois par ans au Japon en visa touriste par exemple. Voir travailler au Japon à distance avec un autre pays soyons fous, toujours en visa touriste.

J’éviterai comme ça les chaleurs horrible de l’été japonais (pas bête l’aztèque). Mais c’est le plan B, devenir un « digital nomad’. Le plan A reste tout de même de m’installer ici.

Je suis donc parti pour vivre plusieurs mois à traîner toute la journée dans les cafés écossais avec mon ordinateur portable. Pour me former en langue traditionnelle le matin, et en langue informatique l’après midi.

Bien entendu je n’oublie pas le Japonais, je compte continuer de m’auto former. Mon but est assez simple, continuer à apprendre les kanji tous les jours. Je ne parlerai pas mieux à mon retour mais si j’ai doublé le nombre de kanji que je connais ça sera un grand plus dans la vie de tous les jours.

Pour l’instant mon niveau en japonais ne me permet toujours pas d’avoir des conversations intéressantes, je peux comprendre pas mal de chose (si on me parle lentement) mais la conversation reste difficile à part pour des choses basiques.

Donc voilà une nouvelle aventure s’offre à moi, mais je vais avoir beaucoup plus de temps libre et je compte bien vous faire partager toutes les découvertes que j’ai fait sur Kyoto et aux alentours durant cette année !

Ah et j’oubliais mon plan ne s’arrête pas là, comme je vous le disais je peux me permettre encore de ne pas travailler pendant un an… Je compte donc faire quelques mois en Ecosse, puis profiter de la fin pour partir en visa touriste à Tokyo, 6 mois ou 3 mois cela dépendra de mon avancement de mon auto formation et de mon budget ^^

Le but serait de revenir en fin d’année / début d’année prochaine, pour me faire du réseau sur Tokyo, en sortant dans les bars, les cafés etc. Tout en continuant de m’auto former, et commencer à envoyer des CV sur place on ne sait jamais je pourrais comme ça être disponible pour des entretiens si j’arrive à en décrocher.

Quand je parle de chercher un boulot je ne veux pas être serveur, ou avoir un baito. Non le but c’est d’avoir un boulot payé correctement avec un visa dans mon domaine : les internets bon sang de bon soir ! Ok j’aurai peut être pas un appartement de 60m² dans une tour de Shibuya avec vue sur toute la ville au dernier étage, mais j’aimerai pouvoir profiter de la ville, sortir me faire des voyages etc, et donc avoir un salaire correcte.

Vous l’aurez compris une nouvelle aventure commence ! Sur ce blog je ne vous parlerai pas de ma nouvelle vie à Édimbourg, je pense en faire un autre, et en anglais monsieur, dames. Vous me pardonnerez donc la tonne de faute au début (mais vous avez déjà l’habitude avec les fautes de français ici sic). Ça me permettra de pratiquer mon anglais écrit et de vous faire découvrir ma vie en Ecosse même si celle-ci sera fugace de quelques mois seulement.

Comme vous l’aurez compris ce n’est qu’un au revoir et non pas un adieu car je n’ai pas dit mon dernier mot, et je compte bien revenir rapidement et tenter de m’y installer durablement. Cette fois, à priori, la destination sera Tokyo, mais je garde un très bon souvenir de Kyoto qui restera gravé comme un des meilleurs moments de ma vie. Mais ça je vous en parlerai dans un autre billet !

%d blogueurs aiment cette page :